La Sélection 2014 est disponible !

Enfin ! La sélection du 37ème Festival est fixée, et il est temps pour nous de vous la dévoiler :

 – Sélection en compétition –

Bye bye Mélancolie, Romain Laguna, France (25’00)

Morad tient seul la caisse d’une petite station-service perdue au milieu de nulle part. Au cœur de la nuit, il fait la rencontre d’Emma, une jeune ambulancière qui aurait voulu s’appeler Mélancolie…

Poussières, Daniel Metge, France (21’00)

Ça faisait quelques temps que le village était rendu à la poussière. Plus un bruit. Plus un chat. Ou alors juste un ou deux, qui erraient affamés dans les rues désertes. Mais ce matin, on dirait que ça s’agite à nouveau.

T.I.A. (THIS is Africa), Matthieu Maunier-Rossi, France, République du Congo (7’15)

Les rues populaires et les marchés de Brazzaville… Aïpeur Foundou y danse, au milieu de tous. « Quand on danse, on ne peut pas tricher ». C’est une forme de liberté.

Shadow, Lorenzo Recio, France (23’00)

Xiao Shou est un garçon timide qui exerce le métier de montreur d’ombres itinérant. Un jour, il croise la sublime Ann dont il tombe immédiatement amoureux. Mais un terrible accident va plonger le jeune homme dans un monde de ténèbres…

Réussir, Elsa Diringer, France (24’00)

Pour intégrer une école d’architecture prestigieuse, Lina, élève en lycée professionnel, doit absolument se classer parmi les trois premières de sa classe. Mais à quel prix ?

Land, Masanobu Hiraoka, Japon ( 3’30)

Abstraction et métamorphoses.

Ceux qui restent debout, Jan Sitta, France (27’00)

Sophia, une jeune femme de 25 ans, est renvoyée de son centre social. Elle se retrouve ainsi à errer dans la nuit parisienne, appelant sans cesse le 115. Petit à petit monte la peur de se retrouver à la rue, d’être aspirée par le béton de la ville.

Amasia, Guillaume Renier, Adrien Bisiou, Gaëlle Seguillon, Fabien Kretschmer, France (7’25)

Une éruption solaire entraîne sur Terre des changements climatiques majeurs. Ces bouleversements ne seront pas sans conséquence pour l’humanité…

Du grain à moudre, Sonia Larue France (43’00)

Alors qu’une opportunité professionnelle se présente à Paris, Laurent rejoint d’urgence la maison familiale en Bretagne. Sa sœur Marie doit lui révéler quelque chose de grave. Mais à son arrivée, rien ne se passe.

Man on the Chair, Dahee Jeong, France-Corée du Sud (6’55)

Man on the chair (L’homme sur sa chaise) questionne sérieusement l’existence alors que ce ne sont que des images dessinées de mes mains… « Ne suis-je pas une image dessinée par quelqu’un d’autre? »

Un grand bol d’air pur, Morgan Salaud-Dalibert, France (30’55)

Jean, 40 ans, divorcé, retrouve ses deux enfants pour un week-end de randonnée qu’il a lui-même organisé et qui ne se déroulera pas aussi bien que prévu.

La lampe au beurre de yak, HU-Wei, France ( 15’00 )

Un jeune photographe ambulant et son assistant proposent à des nomades tibétains de les prendre en photo devant différents fonds.

Sans les gants, Martin Razy, France (18’32)

Dylan est un jeune boxeur prometteur. Il apprend coup sur coup que Samia la fille dont il est amoureux trouve qu’il fait gamin et qu’il ne peut pas participer au championnat dont il rêve car trop jeune. Dylan décide de grandir.

Rendez-vous avec Ninette, Souad Amidou, France (15’05)

Ninette est une ombre de la rue. Pourtant, ceux qui la connaissent bien la respectent. Ninette est une royale clocharde qui promène son mystère jusque devant le marchand de piano de la rue des Pyrénées.

Ogre, Jean-Charles Paugam, France (14’22)

La plage. Mer d’azur, sable blanc. Ses plagistes bronzés, noircis, rougis. Parmi cette foule, pas un seul gros. Lui reste reclus dans son antre, bien à l’abri de cette masse bruyante. Derrière ses rideaux, il contemple Marie… Et attend la nuit…

Les petits cailloux, Chloé Mazlo, France (15’00)

Chloé est une jeune femme qui mène une vie légère et heureuse, se laissant porter joyeusement par les choses de la vie. Mais une souffrance physique la fait ployer peu à peu, perturbant sa vie quotidienne. Chloé parviendra- t-elle à s’en défaire ?

Sortie Route, Tristan Aymon, David Maye, Suisse (28’00)

Paul, 14 ans, consacre tout son temps à sa mobylette. Un jour son engin disparaît. Très vite Paul retrouve le voleur, Karim, un jeune apprenti mécano de son âge. Débute alors une relation inattendue…

Le Skate Moderne, Antoine Besse, France (6’43)

Entre fiction et documentaire, la vidéo suit de manière contemplative une bande de skaters/fermiers dans les coins les plus reculés de la Dordogne.

Serori , Pedro Collantes, Japon, Espagne, Pays-Bas (15’00)

Il y a toujours une première fois, même pour le céleri.

Baby Phone, Olivier Casas, France (14’58)

Deux potes rendent visite à un couple d’amis. Alors qu’ils vont voir leur bébé dans sa chambre, ils entament une série de mauvaises blagues sur son physique. Ce qu’ils ignorent c’est que dans la cuisine, tout le monde les entend à travers le babyphone !

La vie de chantier, Yann Pierre, France (34’00)

Sans pouvoir pénétrer sur le chantier, le film suit un groupe d’ouvriers portugais qui travaillent en Corse. Le regard se porte tour à tour sur les conditions de travail, le quotidien de ces hommes, leur parcours.

Où je mets ma pudeur, Sébastien Bailly, France (20’00)

Hafsia, étudiante en histoire de l’art, va devoir enlever son hijab pour passer un oral. Elle se rend au Musée du Louvre pour observer l’œuvre qu’elle va devoir commenter.

L’être venu d’ailleurs, Guy Bordin, Renaud De Putter, Belgique (18’00)

Dédée, prostituée en vitrine à Bruxelles revient – avec humour, intelligence et franchise – sur son histoire de vie peu commune depuis ses débuts précoces, quand elle se découvrit la « putasserie dans l’âme », au grand étonnement de ses proches…

La virée à Paname, Carine May, Hakim Zouhani, France (22’50)

Mourad, vingt ans, vivote entre cours de théâtre, sorties entre potes et petite copine. Ce jour-là, il décide de quitter son quartier pour se rendre à un atelier d’écriture, à Paris. Mais la démarche va s’avérer plus compliquée que prévu.

The Rising, Nick Jordan, Royaume-Uni (14’30)

La berce du Caucase, plante vivace, est en passe de coloniser de façon fulgurante le paysage britannique. Cette plante est filmée pendant son cycle de croissance annuel afin de nous faire constater son infestation dramatique des talus et des berges le long d’un cours d’eau au nord de l’Angleterre. Moitié histoire naturelle, moitié science-fiction, le film The Rising est accompagné d’une bande son expressive signée Lord Mongo, et l’étrange envahisseur y est présenté à la fois comme une menace toxique et alarmante, et comme une merveille de la nature.

La Bête, Vladimir Mavounia-Kouka, France (8’00)

Une jeune femme se caresse. De ses poils naît une bête démesurée, dont le corps épouse et violente le sien.

Solo Rex, François Bierry, France, Belgique (22’40)

Erik est un bûcheron solitaire. Kevin est un jeune conducteur de la fanfare cycliste du village. Erik ne sort jamais sans sa vieille jument. Kevin a le béguin pour la clarinettiste. Ils devront apprendre à deux.

– Sélection hors-compétition, Regard –

A Political Story, Lander Camarero, Espagne, Etats-Unis (26’56)

Projet de fin de carrière de Lauren C. Carroll, étudiante en cinéma au New York Film Institute. A l’opposé des camarades de sa promotion, Lauren décide de faire abstraction des loisirs pour réaliser un travail politiquement engagé.

Je suis un dessin de princesse, Gwenael Mulsant, France (02’02)

Depuis quelques mois, chaque matin quand je l’accompagne à la maternelle, ma fille me demande de lui faire un dessin de princesse. Puis ses amies aussi. Un peu comme à l’époque où je faisais des Cobra pour mes copains.

Sent by Heaven, Pierre Aboujaoude, France (24’00)

Clément va à une soirée déguisé en prêtre, quand une jeune fille, Valentine, accourt vers lui dans la rue. Elle le supplie de se rendre au chevet de son père malade qui a émis le souhait de voir un prêtre le soir même. Face à l’insistance de Valentine, Clément finit par accepter et devient prêtre d’un soir.

Rift, Rolf Heldal, Norvège, Royaume-Uni (14’45)

Lars vit une vie solitaire travaillant comme agent de sécurité. A la mort de son père, il hérite de son chien agressif. Lars doit décider quoi faire avec le dernier vestige d’un homme qu’il préfère oublier.

Laisse-moi finir, Doria Ac hour, Tunisie, France (10’06)

Sonia ne croit plus en l’engagement, qu’il soit amoureux ou politique. Elle erre entre Paris et Tunis établissant un constat amer sur l’après-révolution tunisienne.

Rêves de brume, Sophie Racine, Belgique (5’00)

Pour fuir le mouvement trépidant de la ville, un homme part en montagne. Arrivé à un refuge, le brouillard a envahi la montagne laissant place à un paysage tout blanc. Il s’arrête.

Nous sommes tous des êtres penchés, Simon Lelouch France (27’12)

Nous sommes tous des êtres penchés. C’est notre manière pour nous tenir debout. Le fils de Buffalo Bill ne tire pas aussi bien que son père mais il s’entraîne. Paul coupe peut-être aussi bien les cheveux que son père, mais pour cela, il faudrait que ce dernier lui donne sa chance, ou du moins, le regarde. Deux combats, deux époques, pour une même soif de reconnaissance, sur deux histoires qui ne finissent pas de ricocher l’une sur l’autre.

La gran desilusión, Pedro González Kuhn, Espagne (10’20)

Le premier septembre 2012, le gouvernement espagnol a augmenté les impôts de la culture de 8 à 21% ce qui a provoqué la fermeture de plusieurs cinémas et de plusieurs emplois.

L’Île Noire, Nino Christen, Suisse (06’35)

Sur une île, au bord de la forêt, un gardien et son oiseau vivent une vie misérable et isolée. Un jour, une chance trompeuse vient pour les arracher à l’ennui. Mais un grand danger se cache derrière elle.

Planter les choux, Karine Blanc, France (18’00)

Julie a un entretien d’embauche ce matin, et trois mois de loyer en retard. Julie a un bébé aussi, personne pour le garder et pas de place en crèche. Alors Julie doit se débrouiller, avec son bébé, pour décrocher un travail. Elle a tout prévu, sauf les caprices d’un vieil ascenseur et un tête-à-tête singulier avec son futur employeur.

Encore des changements, Barbara Malleville, Benoît Guillaume, France ( 10’00)

Un homme a perdu la tête. Il essaie de la rattraper, mais celle-ci n’en fait qu’à sa tête.

L’équation, Mathieu Hippeau, France (12’00)

Serge, jeune prof de maths dans un collège de banlieue tente de faire résoudre une équation à ses élèves mais il est perturbé par un coup de fil qu’il vient de recevoir. Karima, une forte tête nulle en maths parvient malgré elle à résoudre le problème.

Padre, Santiago « Bou » Grasso, France, Argentine (11’55)

Argentine, 1983. Une femme consacre sa vie entière au soin de la santé de son père, un très haut dignitaire de l’armée. Sa routine quotidienne est réglée par les tintements d’une horloge. La femme s’enferme chaque jour un peu plus dans son petit univers.

L’instant fragile de nos retrouvailles, Xavier Champagnac, France (28’00)

Alex, journaliste local, vit avec Adèle, une relation faite d’habitude et de monotonie. Il interviewe Elodie, jeune coiffeuse et ne reste pas insensible à son charme. Cette rencontre l’aidera-t-il à révéler ses véritables sentiments ?

Une Chambre Bleue, Tomasz Siwinski, France, Pologne (14’26)

Un homme se réveille dans une chambre bleue. Il est coincé. Il ne peut pas s’en échapper. La fenêtre est son seul lien avec le monde extérieur. Elle filtre mystérieusement la réalité.

Ne parlez pas d’amour, Hadrien Bichet, France (23’00)

Samir est fasciné par Léa, première de la classe, immobilisée dans un fauteuil roulant et belle à en mourir. Samir accumule les impairs avec elle jusqu’au jour où, la trouvant bloquée devant un ascenseur en panne, il la prend dans ses bras et dévale les escaliers.

La Grande Evasion, Tommy Redolfi, France (08’32)

Melville a sept ans. Tête de Turc de son école, il passe la majeure partie de son temps à observer les lucioles s’agiter dans l’obscurité avec son chien, Spidi. Seulement, un soir, l’autre, élève bagarreur, vient troubler le spectacle…

French It Up !, Alice Vial, Karine Sabrina, France (26’30)

La vie parisienne de Louisa est perturbée par l’arrivée de sa petite sœur Olivia. Cette dernière ramène dans ses valises le souvenir de leur enfance en Angleterre ; un passé auquel Louisa a choisi de tourner le dos en émigrant en France.

Rouge Vif, Jean-Sébastien Viguié, Manuel Henoque, France (9’00)

Paris, 3 heures du matin. Excités, Katia et Mitch atterrissent dans un parking pour faire l’amour quand Katia subjuguée par l’arrivée d’une voiture de luxe se ravise. Frustré Mitch bondit sur le conducteur sans se douter de ce qu’il va provoquer.

Square, Christophe Loizillon, (20’00)

Dans un square, chacun vit sa vie…

A Thing So Small, Mizmor Watzman, Israël (08’48)

En dehors d’une petite maison nichée dans les montagnes, une petite fille nommée Lali joue joyeusement. Une brise d’automne apporte la mort avec elle. Lali, curieuse et innocente, se retrouve aux prises avec la mort de la grand-mère qu’elle aimait.

Rester là, Fabien Daphy, France (13’50)

Un soir, Max, jeune père divorcé, ne parvient pas à quitter l’immense zone commerciale dans laquelle il est venu faire des courses. Le labyrinthe de sorties et de directions contradictoires le ramenant constamment sur ses pas.